A l’assaut de la forêt de roche!

A l’assaut de la forêt de roche!

On nous l’avait fortement conseillée, nous n’avons pas été déçus: la forêt de roche de Hatun Machay est réellement un paradis pour les grimpeurs! Mais le site vaut également largement le détour pour une balade au milieu de ses rochers découpés, sculptés par les éléments. Le seul soucis est le transport pour y aller, car c’est vraiment perdu au milieu de nulle part, j’ai rarement vu des étendues de montagnes si peu peuplées au Pérou!

Sur la route d'Hatun Machay : le désert montagneux.

 

Nous avions choisi d’y aller avec un guide, et la présence de Juanito nous a réellement permis de profiter du potentiel du site. À 4300m d’altitude, on est vite dans les nuages, l’ambiance était irréelle! L’altitude s’est aussi faite sentir dans les voies, le moindre mouvement nous faisant souffler comme des bœufs (un peu plus agiles quand même, ouf)!

Les nuages, la pluie et le froid nous font provisoirement changer d’activité : une petite balade réchauffe vite ! Avec des moments où l’on n’y voyait pas à plus de 50m, Juanito nous a aussi permis de ne pas (trop) nous perdre dans ce dédale de roc.

 

Petite surprise tout de même: le site n’est pas si inhabité que cela: des bergers y passent quelques mois avec les troupeaux de moutons, habitant de petites cahutes aux toits de paille. Précaire, rude et froid…

Précaires habitats des bergers.

Précaires habitats des bergers.

 

Il faut aussi signaler que « Hatun Machay » signifie « grande caverne » en Quechua… Nom bien choisi car de nombreuses cavernes sont à découvrir aux détours des rochers, dont certaines ornées de peintures rupestres et de pétroglyphes, qui pourraient avoir 7 à 10 000 ans! Voilà un site archéologique que l’on visite sans files d’attentes ni ticket, car aucune mission archéologique n’a encore été missionnée ici. Ce qui rend l’exploration d’autant plus agréable pour nous, au sein d’un écrin naturel superbe. Mais nous nous rendons également compte qu’il n’y a pas non plus de protection de ce patrimoine. La fumée de feux de camp et le fait d’utiliser les grottes comme abri pour les bêtes obscurcissent ou effacent les symboles peints ou gravés. Fort dommage pour les futurs découvreurs de passage…

 

Nous avons également pu goûter à un fruit très local, qui pousse sur un bien étrange cactus !

5 Comments

  • Cécile
    21/10/2013 at 14:51 · Répondre

    Magnifique ! Il avait l’air de faire frisquet dans les nuages 🙂

    Bises !

  • Jean-claude
    16/10/2013 at 17:04 · Répondre

    Félicitations pour ces escalades.
    C’est impressionnant, mais magnifique.
    Bises

  • Lucie
    16/10/2013 at 14:36 · Répondre

    Vertigineux !! Bravo à vous 😉

  • annie
    15/10/2013 at 20:50 · Répondre

    j espere que vous allez retrouver un peu de soleil pour vous rechaufferVous avez beaucoup de courage pour escaler ces montagnes par un temps aussi couvert
    Bisous à tous les deux

  • Mum
    15/10/2013 at 10:27 · Répondre

    De nouveau des tres belles photos! Ca donne un peu le vertige mais on s’habitue vite.
    On vous embrasse.


Leave a Comment Des remarques ou commentaires ? N'hésitez pas !!