Aux pieds de l’Osorno

Aux pieds de l’Osorno

Dès notre arrivée à Ensanada (alias « empanada », ou « ensalada » suivant la faim), le volcan Osorno nous accueille en grand pompe : il se pare d’une ceinture de soleil pour fêter notre arrivée.

Pour Cristina, c’est le coup de foudre. 😉

Nous faisons connaissance avec le bel Osorno en arrivant sur Ensanada, alors que le soleil se couche.

Nous faisons connaissance avec le bel Osorno en arrivant sur Ensanada, alors que le soleil se couche.

 

Traversée de « Tous les Saints ».

Départ couvert pour la traversée du lac Todos los Santos.

Départ couvert pour la traversée du lac Todos los Santos.

Après de nombreuses hésitations, nous avons finalement opté pour la touristique traversée du lac « Todos los Santos » en bateau. Alors que le bateau appareille, c’est un peu la déception, car le ciel est partiellement couvert. Pas suffisamment heureusement pour que nous ayons froid.

 

Puis au milieu de la traversée le volcan Osorno choisit de nous montrer son cône parfait, superbe!

 

Beau rhodo dans le jardin de l'hotel.

Beau rhodo dans le jardin de l’hotel.

Le travail a malheureusement rattrapé Marika le midi mais nous l’avons laissée faire sa conférence téléphonique dans un superbe hôtel avec une très belle vue. On aurait pu imaginer pire.

Lucie, Cristina et moi partons nous balader pendant ce temps, vers une jolie chute d’eau (« la Cascada de la Novia »- la cascade de la petite amie – mais nous n’avons pas idée de la légende romantique ou dramatique qui lui a donné son nom). Nous grimpons ensuite vers les sources de cette cascade, sur un chemin bien raide. Voilà qui dégourdit les jambes après la traversée!

 

Le retour est encore plus magique: le vent souffle plus fort, mais les volcans sont quasi dégagés, ce qui nous permet d’avoir une vue sublime alors que nous filons sur le lac.

 

Au revoir lac Tods los Santos...

Au revoir lac Todos los Santos…

 

Apéro avec vue.

Il fallait bien fêter notre dernière soirée toutes ensemble, aussi avons-nous débusqué un petit coin sur la plage, avec vue… On peut dire qu’Osorno aura assuré le spectacle jusqu’a bout !

DSC08055_640px

 

 

Lever de soleil sur les chutes de Petrohue

Entrée des chutes de PetrohueEn étant basées dans la bourgade d’Ensanada, nous sommes au plus près des chutes de Petrohue. En prenant le premier bus du matin, nous découvrons dans l’intimité la plus totale ces chutes superbes.

Elles ne sont pas tant impressionnantes par leur hauteur que par la puissance énorme de leur torrent au débit impressionnant. Le rocher dans lequel elles se frayent un passage apporte également beaucoup. D’un noir très mat (sauf là ou l’eau le rend bien brillant), il s’agit sans aucun doute de restes de coulée de lave (peut-être même de l’obsidienne? il nous a manqué notre géologue-en-chef Mae pour trancher!). Et pour compléter le tableau, en arrière-plan trône le volcan parfait Osorno, avec son dôme de neige, et il n’y a pas un nuage dans le ciel!

En attendant que le soleil ne brille sur ces cascades encaissées (ce qui a pris un moment!), nous explorons un sentier peu emprunté longeant la rivière et ses rapides, jusqu’à une petite plage. Ici la rivière faisant un coude reprend son souffle, des buissons fleuris et un arbre biscornu surveillant son cours comme des vigies. Un endroit apaisant, où il aurait fait bon rester des heures…

Retour à la chute, et enfin le soleil se lève !

 

Sur les flancs fleuris de l’Osorno

Nous terminons notre aventure à quatre par une randonnée sur les flancs de l’Osorno. Le lieu est superbe, entre le volcan et le lac, au milieu d’immenses buissons jaunes, qui ressemblent beaucoup à des genets, mais sentent encore plus fort.

DSC08215_640px

En ayant attendu le soleil sur les chutes, nous n’avons malheureusement pas le temps d’aller jusqu’au point de vue indiqué. Mais nous trouvons tout de même un lieu grandiose pour déjeuner devant le lac, entourées de reliefs couverts de forêts sur toile de fond de volcans enneigés et enchanteurs.

Retour au lac Todos los Santos, pour un dernier adieu coloré…

 

Deux demi-teams!

Ça y est, le temps du retour en France est venu pour Lucie et Marika, et c’est le début d’un nouveau long trajet en bus et avion pour Puerto Montt, Santiago puis Paris (toutes deux sont, à l’heure où je termine l’aticle, bien rentrées à bon port). Cristina a, elle, un peu de rab, et nous attendons patiemment (mais longuement) de l’autre côté de la route le bus qui nous emmènera vers de nouvelles aventures dans la vallée de Cochamo!

2 Comments

  • Pap´s
    08/12/2013 at 13:16 · Répondre

    Whaoooo !
    Que c’est beau !

    Le Mont Fuji est dit-on la plus belle montagne du monde.
    Et j’étais bien d’accord jusqu’ici avec ce point de vue.
    Mais il est complètement enfoncé par cet Osorno si naturel,magnifique !

    Il fallait vraiment aller jusqu’au bout du monde pour trouver mieux, bravo pour ta persévérance.
    Et merci de nous le faire si bien partager.

    Vraiment extra ordinaire !

    Plein de gros bis,
    ( d’un autre grand voyageur qui aimerait bien voir cela )
    Pap’s

    • stephpiou Author
      19/12/2013 at 22:41 · Répondre

      Cela vaut bien le coup de voir cela !
      Pour cette seule région du Sur Chico (en comptant un peu de temps pour s’immerger – au sens figuré – à Chiloé), avec toutes ses merveilles, je conseille 2,5 à 3 semaines ! Sinon c’est la frustration !
      A très bientôt :))
      Bisous !


Leave a Comment Des remarques ou commentaires ? N'hésitez pas !!