Les petits détails logistiques : l’eau

Les petits détails logistiques : l’eau

En voilà un détail qui n’a rien de petit ! Car sans eau on est vite à sec (ça c’est dit…), il vaut donc mieux y accorder quelques instants de réflexion.

Un peu d’organisation pour un voyage plus vert

Bien sûr la solution de facilité pour s’abreuver dans les pays où l’eau du robinet est (c’est peu dire) déconseillée, c’est toujours les bouteilles d’eau. On achète, on jette, on rachète et on rejette. Avec deux conséquences désagréables rapidement identifiables : pour le porte-monnaie et pour l’environnement. Parce qu’ici comme en Inde, au Népal, et dans bien d’autres pays, le recyclage de votre bouteille ne va pas de soi, et il y a de fortes chances pour qu’elle rejoigne in fine ses copines à se dorer la pilule dans une décharge à l’air libre ou près d’un cours d’eau.

Alors si vous vous écriez “Niet!” à la lecture de ces quelques lignes, tout d’abord bravo, et ensuite sachez que ce n’est pas si compliqué !

Un kit des plus simples !

Le kit “eau” du parfait voyageur écolo n’est pas bien compliqué : deux récipients et quelques pastilles.

Personnellement j’ai opté pour une gourde métallique (quelques euros chez chez Décath), doublée d’une bouteille en plastique achetée dans la rue ici, avec un embout qui permet de boire en marchant sans s’en mettre partout. Et des pastilles de MicroPur !

Un kit "eau" des plus simples !

– Pourquoi pas deux gourdes ? Cette deuxième bouteille peut être facilement sacrifiée en cas de manque de place. Ou remplacée pour une plus grande au besoin.

– Pourquoi pas deux bouteilles ? Parce qu’au moins je sais que la gourde ne fuira pas ! Dans l’optique de treks de plusieurs jours en montagne cela me parait important…

– Pourquoi spécifiquement la MicroPur ? Parce que quand on a du vivre plusieurs semaines avec de l’eau qui pue le chlore, malgré tout ce qu’on peut mettre dedans pour tenter d’adoucir, on est prêts à prendre les pastilles qui potabilisent l’eau, dans le sens vous la rendent vraiment potable !

Ce ne sont bien sûr que des choix très personnels !

Et LE truc qui tue, « tombé du ciel » par hasard : une micro-bouteille distribuée avec le repas dans l’avion, et qui a le bon goût de passer sous les robinets pas bien hauts des salles de bains d’hôtels. Si, si je vous jure, ça change la vie ! (et oui on redevient vite très basique en voyage routard…).

Et une mini bouteille!

3 Comments

  • ChtiteCo&Family
    10/09/2013 at 10:42 · Répondre

    Mignonne et pratique, la mini bouteille 🙂 Merci l’avion.
    Bisous !

  • 09/09/2013 at 18:25 · Répondre

    Je te souhaite un bon voyage Stéphanie!
    J’espère que tu survivras loin de secret Story, des Mc Do et autres capsules Nespresso!

    Très beau site soit dit en passant (Cependant grosse déception, je m’attendais co même à un suivi de tendance de ta distance parcouru à pieds chaque jour ou quelque chose du genre).

    A+

    • stephpiou Author
      11/09/2013 at 16:52 · Répondre

      Hello Julien,
      Que veux-tu, je suis en désintoxication du suivi de tendance ! Je pourrais mettre en place celui des kilomètres parcourus en bus, ou plus rigolo celui de la vitesse moyenne des bus, on verrait un beau palier flat entre 30 et 50km/h… De jolies pistes cabossées qui permettent de mieux apprécier le paysage !
      J’espère que tout va bien de ton côté, que la rentrée n’est pas trop dure. Bon courage !
      Stephanie


Leave a Comment Des remarques ou commentaires ? N'hésitez pas !!