Escalade dans la Golden Bay

Escalade dans la Golden Bay

Avant de quitter le Nord de l’île du Sud, nous ne résistons pas à aller découvrir le rocher qui fait la réputation d’une zone appelée Paynes Ford. Par chance, il s’agit d’une zone « d’escalade sportive », c’est à dire avec des voies équipées (le grimpeur dispose de points fixes bien ancrés dans le rocher pour se protéger de la chute, par opposition à l’escalade « traditionnelle » plus courante dans les pays anglo-saxons, où les protections sont mobiles… Et donc beaucoup moins rassurantes!).

Point de passage quasi-obligé, le « Hangdog Camp » ne nous séduit pas: sans doute parfait pour les grimpeurs sous tentes, mais reléguant les campervans à s’entasser sur un mini-parking. Personnel absent à notre arrivée, ainsi que le lendemain lorsque nous cherchons des infos sur les voies. Heureusement d’autres grimpeurs nous renseignent et nous pouvons acheter le topo, plutôt bien fait, de la région (10$). Étant plutôt novices sur falaises, on nous conseille les falaises de la côte, vers Pohara. L’i-site nous y indique un spot de freedom camping sur le port de plaisance. Parfait!!

Réveil au port de Pohara.

Réveil au port de Pohara.

 

S’ensuit un jour et demi d’escalade tranquille, dans la zone superbe de « Cathedral Rock »: une belle roche pas du tout patinée, de belles voies avec une vue superbe depuis le relai!

 

En deuxième bonus, le tout-à-fait improbable « Harvest Market », sorte de fête de village pour fêter la récolte. Nous y allons sur les coups de 20h, espérant trouver de quoi manger après une journée sur les parois… Et tombons dans un rendez-vous 100% hippie, cheveux longs et dreadlocks de rigueur, pour déguster une « Harvest pizza » (délicieux mélange de tous les produits locaux), en écoutant des musiciens locaux, depuis le groupe hippie jusqu’au collectionneur de didgeridoo (dont un télescopique!) qui joue d’un tambour ethnique en même temps qu’il s’époumone dans son instrument. La danseuse et le jongleur de feu illuminent la nuit au rythme des instruments. Voilà une soirée surprenante, imprévue, spontanée, décomplexée, familiale et très agréable, avec le meilleur de la culture hippie sans ses excès. Inoubliable !

Pour ne pas partir ignares, nous avons tout de même tenté une demi-journée sur les falaises de Paynes Ford. Un rocher plus lisse (du grès?), voire patiné, un cadre plus froid et manquant des superbes vues sur la mer (oui, on devient vite exigeant!), mais une très grande diversité de voies et une belle ambiance entre grimpeurs. Nous comprenons aisément ce qui fait sa réputation, même si nous restons avec une nette préférence pour nos falaises côtières!

Après près de deux semaines dans les régions septentrionales de Nelson et Golden Bay, il est temps de reprendre la route… Direction la West Coast!

Coucher de soleil sur la Golden Bay.

Coucher de soleil sur la Golden Bay.

No Comments


Leave a Comment Des remarques ou commentaires ? N'hésitez pas !!