Machu Picchu : pile et face

Machu Picchu : pile et face

La « Vieille Montagne », côté pile.

Ecrin du Machu Picchu

Eperons verdoyants tout autour du Macu Picchu, dans le lever de soleil…

Le Machu Picchu est connue pour être le site archéologique le plus impressionnant de l’Amérique du Sud. Perchée en haut d’une montagne, dominée par le Wayna Picchu, entourée d’un écrin d’éperons verdoyants, on peut dire que la citadelle inca n’a pas dû être posée là par hasard!

Les archéologues ont par ailleurs bien travaillé à la restauration du site. On se promène du coup entre des murs complets, parfois même surmontés de toits de paille! De quoi s’imaginer la vie des quelques 1200 à 3000 personnes qui pouvaient vivre et travailler là…

Vue depuis le Mirador.

Vue sur l’ensemble de la citadelle, et le Wayna Picchu en fond.

 

Allée des bains cérémoniels

Allée des bains cérémoniels, reliés par un canal toujours en activité : les incas avaient l’eau courante !

 

Arrivées tout juste pour voir le soleil poindre au dessus des sommets alentours, nous avons nous aussi goûté à la magie du site… Grand, impressionnant, entouré de terrasses, avec différents quartiers et temples, on y flâne en laissant libre cours à son imagination.

 

… Et côté face

Pour goûter à cette magie, il faut tout de même un fort pouvoir d’abstraction. Pas par rapport aux ruines, mais par rapport à la foule qui les parcourt, aux files d’attente qui s’enchaînent pour acheter des billets hors de prix puis les présenter… Dur d’avoir une photo qui ne soit couvertes de touristes dont nous faisons gaiement partie. Et ce ne sont pas les quotas demandés par l’UNESCO qui changent quoi que ce soit: on arrondit les comptes sans sourciller pour satisfaire le client, en utilisant les quotas du lendemain pour pouvoir faire entrer les visiteurs surnuméraires, et ainsi de suite.

La queue du matin, à la descente du bus...

La queue du matin, à la descente du bus…

Pas d’hypocrisie, nous ne nous plaignons pas, nous ne serions pas rentrées sinon… En effet, notre entrée au Machu Picchu a été épique! Horaires de la billetterie changés, quotas atteints, photocopie de passeport oubliée dans la chambre le matin, billet portant la date du lendemain… On peut dire que tout n’aura pas été complètement serein, mais comme tout est bien qui finit bien, on oublie vite et cela fait des souvenirs!

Bref, le côté face a pour conséquence que, contrairement a nombre de sites ou activités au Pérou, une préparation bien a l’avance est nécessaire pour pouvoir y aller.

So Ciara, you asked me to give you an opinion: you weren’t wrong to chose the North. Of course Machu Picchu’s a wonder, but you would have had as hard a time as myself to forget the « Disneyland » part. Kuelap and Sipàn make up in spontaneity and treasures what Machu Picchu has in grandeur… But that’s only my opinion 😉

Tout est bien qui finit bien!

Nous avons vu le Machu Picchu, resplendissant sous le lever de soleil. Et nous avons pu nous remettre de nos émotions devant un festin préparé par un français installé au Pérou depuis des dizaines d’années: si vous passez par là, n’oubliez pas d’aller à l’Indio Feliz!

Bref nous repartons contentes, direction Puno!

Après tous ces déboires, on y est !

Après tous ces déboires, on y est !

One Comment

  • ChtiteCo&Family
    01/10/2013 at 13:26 · Répondre

    Impressionnant et magnifique. Bien joué pour les photos sans touristes… C’est vrai que cet afflux touristique incroyable laisse songeur…
    Et miam l’Indio Feliz 🙂


Leave a Comment Des remarques ou commentaires ? N'hésitez pas !!