L’Economie Sociale et Solidaire (ESS) en France

Définition

(source : Le Labo de l’ESS)

Le terme d’économie sociale et solidaire (économie sociale en Belgique francophone et au Québec) regroupe un ensemble de coopératives, mutuelles, associations, syndicats et fondations, fonctionnant sur des principes d’égalité des personnes (1 personne 1 voix), de solidarité entre membres et d’indépendance économique.

Toutefois le premier terme de l’expression se réfère plutôt à des organisations identifiées par leur statut et occupant une place importante dans la vie économique (banques, mutuelles, etc.) et le second terme, à des activités visant à expérimenter de nouveaux « modèles » de fonctionnement de l’économie, tels le commerce équitable ou l’insertion par l’activité économique.

Mais encore ?

Mois de l'ESSAu delà de cette définition se cache un secteur de l’économie peu (re)connu mais dont l’assise est forte dans l’économie française. D’après l’étude menée en 2012 par l’Observatoire national de l’ESS-CNCRES, le taux d’emploi dans l’ESS avoisine les 10% ! Autre caractéristique de ce secteur dans un pays très centralisé : les disparités entre régions sont faibles, les emplois étant bien répartis. L’ESS s’appuie majoritairement sur des emplois locaux pour développer l’économie locale.

La reconnaissance de la place de l’ESS en France est d’ailleurs en marche. Dans le gouvernement constitué en 2012, un ministère délégué à l’Economie Sociale et Solidaire a été créé et confié à Benoit Hamon.

Pour aller plus loin

Le Labo de l’ESS : Le Labo de l’économie sociale et solidaire (ESS) est un Think Tank qui s’est donné comme objectif de faire connaître et reconnaître l’économie sociale et solidaire, d’être un lieu d’échanges, de réflexions et d’actions pour une économie respectueuse de l’homme et de l’environnement.