Traditions anciennes et actuelles à Trujillo

Traditions anciennes et actuelles à Trujillo

Trujillo est connue pour une grande fête traditionnelle qui a lieu tous les ans pendant la dernière semaine de septembre : la Fiesta del Primavera, c’est a dire la Fête du Printemps. Voilà une superbe occasion de découvrir la ville, les ruines qui témoignent de son histoire, en attendant le grand défilé du dimanche.

Huaca de la Luna, mémoire des sacrifices moches.

En retrouvant le Nord du Pérou, nous voici à nouveau sur l’ancien territoire Moche (voir l’article sur l’impressionnant trésor du Seigneur de Sipàn). C’est à ce peuple que l’on doit également deux immenses temples au Sud de Trujillo: les Huacas del Sol y de la Luna. Il est probable qu’ils n’aient jamais servi a vénérer ni Soleil ni Lune, mais les archéologues les ont baptisés ainsi car, face à face et séparés par une ancienne cité, leur configuration rappelle des temples du Soleil et de la Lune découverts au Mexique. Pour ce qui est des temples de Trujillo, seule la Huaca de la Luna est accessible au public.

La Huaca del Sol ne parait guère plus qu'un tas de terre et de sable...

La Huaca del Sol ne parait guère plus qu’un tas de terre et de sable…

Quand on entre, on a l’impression d’un tas de terre et de sable. Ces anciennes constructions en adobe, c’est a dire en briques de terre séchées au soleil, résistent difficilement à l’érosion. Mais une fois à l’intérieur de l’enceinte croulante, on découvre ce que le travail minutieux des archéologues a permis de mettre à jour. La structure du temple est encore bien visible… Ainsi qu’un certain nombre de bas-reliefs polychromes!

 

 

Il y a plusieurs façades de temples successifs, les unes au dessus des autres !

Il y a plusieurs façades de temples successifs, les unes au dessus des autres !

La structure est très étrange et reflète l’histoire de ce temple. Il s’agit en quelque sorte d’une pyramide a l’envers! Originellement sur un seul étage, le pouvoir théocratique en place décidé un jour que cela ne suffit plus. Ils construisent alors un temple plus grand… Par dessus! Mais sans détruire le premier. Je m’explique: ils ont comblé l’intérieur du premier temps de briques d’adobe, et également élargi cette base en construisant des murs d’adobe à l’extérieur de l’enceinte même du premier temple. Ainsi les façades du premier temple se retrouvèrent-elles cachées derrière des colonnes d’adobe, et donc préservées des intempéries. Ainsi les façades du premier temple se retrouvèrent-elles cachées derrière des colonnes d’adobe, et donc préservées des intempéries.  Le tas d’adobe ainsi constitué a servi de socle au deuxième temple, version élargie et plus haute du premier. Mais les Moche ne se sont pas arrêtés là! En 6 siècles, jusqu’en 600 ap.J.C environ, ils ont construit 5 étages successifs, ce qui donne un temple immense! En pleine splendeur il devait vraiment inspirer crainte et respect à la population cantonnée a la cour d’honneur.

Façade de la Huaca de la Luna

Les gros avantage pour nous aujourd’hui est que les bas-reliefs des étages inférieurs ont été conservés et peuvent raconter l’histoire du lieu. Il s’agissait apparemment d’un temple dédié aux sacrifices humains pour apaiser les événements climatiques très rudes. On comprends l’ampleur que cela pouvait avoir quand on sait que la culture Moche a finalement disparu suite a un phénomène « El Niño » particulièrement violent.

La coupe contenant le sang du sacrifié était alors amené jusqu’à l’autel principal surélevé et bien en vue de la cour, où attendait le « sacerdote » (prêtre) en chef.  Le rite commençait par des combats rituels opposant des combattants des différentes régions du territoire Moche. Le combat cessait lorsque l’un perdait son casque ou son arme. Le vainqueur récupérait armes et armure du vaincu, qui était paradé, attaché par le cou, dans la grande cour d’honneur. Puis il était emmené dans le temple pour être « préparé ». On pense aujourd’hui que cela comprenait l’ingestion d’une bonne dose de stupéfiants a base de cactus local. Le sacrifice lui-même avait lieu dans une partie « privée » du temple, à l’abri des regards. La coupe contenant le sang du sacrifié était alors amené jusqu’à l’autel principal surélevé et bien en vue de la cour, où attendait le « sacerdote » (prêtre) en chef. Le rite qui suivait avait pour vocation à fertiliser la terre et la mer toute proche.

Réconstitution : présentation au grand prêtre de la coupe de sang.

Réconstitution : présentation au grand prêtre de la coupe de sang.

Voilà une religion qu’on est pas mécontents de savoir disparue!

Cité de Chan-Chan

Les Chimù ont été les successeurs des Moches sur le territoire du Nord, et sont probablement leurs descendants. Et l’actuelle Trujillo est bâtie en partie sur leur capitale, Chan-Chan!

Les archéologues ont restauré certains murs, mais pas à leur hauteur originale, qui devait avoisiner les 12m !

Les archéologues ont restauré certains murs, mais pas à leur hauteur originale, qui devait avoisiner les 12m !

Aujourd’hui, il ne reste en apparence de Chan-Chan qu’une impressionnante étendue de monticules de terre, restés de leurs murs d’adobe écoulés. Mais lorsque les archéologues fouillent un peu les monticules plus denses, ils trouvent des choses très intéressantes!

 

Le Palais Tschudi est un des lieux qui a été le mieux fouillé et restauré. Il s’agit de l’un des 13 grands palais Chimù de Chan-Chan, puisque les nouveaux rois préféraient apparemment s’en faire construire un nouveau que d’habiter celui de leur prédécesseur! Quel prétention quand on imagine le travail que devait représenter la construction de ces immenses constructions d’adobe! Surtout que lui et sa famille vivaient apparemment plutôt dans un des temples des environs…

On trouve ici une immense cour cérémonielle où le roi venait apparemment récupérer le tribut qui lui était dû. Mais encore plus intéressant, on trouve le quartier des nobles : il reste des frises en bas-reliefs, différentes dans chaque habitation, ainsi que la structure même des murs, étonnante, en losanges. Voilà qui fait du rangement!

 

Dans la culture Chimù, contrairement à la culture Moche, le roi est tout seul dans sa tombe. Plus loin, on peut trouver le monument funéraire du roi (oui je sais, c’est un peu morbide toutes ces tombes, mais avec les ruines on fait rarement très vivant!). Dans la culture Chimù, contrairement à la culture Moche, le roi est tout seul dans sa tombe. N’allez pas croire qu’ils avaient adouci leurs mœurs, c’est juste que les « accompagnants » étaient enterrés dans d’autres tombes, autour!

 

Il y a bien d’autres sites potentiels dans cette zone, mais malheureusement comme souvent les fonds manquent, la certitude de trouver de belles pièces étant limitée par le passage des huaqueros, les pilleurs de tombes. La Huaca de la Luna bénéficie de fonds américains et français pour être fouillée, mais c’est loin d’être le cas partout…

Retour au monde moderne: Fiesta de la Primavera!

Et oui, il faut varier les plaisirs, et là nous avons sérieusement tranché d’avec les pierres et la poussière: nous voilà plongés en plein défilé de la Fête du Printemps de Trujillo! Nous avons découvert avec surprise que ce n’est pas la municipalité qui l’organise, mais le Lion’s Club local. D’où une alternance de groupes exubérants, déguisés et dansants, et de personnes d’âge plus mûr défilant sagement, leurs vestons « Leones Club » aussi bardés de badges que des Castor Junior. L’occasion aussi de voir la société Trujillienne sous un jour très particulier:

– tous ces vendeurs de tout et n’importe quoi (depuis Barney le dinosaure que vend des angry birds qui font du bruit au monsieur qui s’affaire très sérieusement à refiler ses parapluies qui aujourd’hui feront ombrelle…)… Et qui arrivent à vendre! ;

– ces spectateurs fous de majorettes (toutes blanches!) et des miss qui défilent sur leurs chars tirés par des Fenwick ou à l’arrière de leurs pick-ups.

– ces foultitude de déguisements, de groupes défilant en dansant, pleins d’entrain !

– et puis des aperçus de société, comme ces dames qui se crêpent le chignon pendant plus d’une heure pour une sombre histoire de banc décalé et de chaise rajoutées !

 

One Comment

  • ChtiteCo&Family
    04/10/2013 at 22:51 · Répondre

    Bel éventail de traditions !


Leave a Comment Des remarques ou commentaires ? N'hésitez pas !!