Vignobles, brasseries et cyclone

Vignobles, brasseries et cyclone

DSC00418_640pxLa fenêtre de beau temps a été parfaite pour notre virée dans le parc d’Abel Tasman. Le soir-même de notre retour, le ciel s’embrasait d’un rouge intense, perturbant. C’est l’humidité de l’air qui nous offrait ce coucher de soleil étonnant.

 

DSC00419_640px

 

Dès le lendemain, de gros nuages ont commencé à s’amonceler, alors que nous avions décidé de faire un petit tour dans les vignobles réputés de la région. Nous avons ciblé des exploitations bio (raisin traité uniquement avec des produits organiques, et le moins possible) voire bio-dynamiques (exploitation en fonction des phases de la lune). Dans la deuxième, un jardin permet de se poser avec un verre de vin de la propriété, accompagné dans notre cas d’un fromage de la laiterie voisine. Délicieuse pause!

Délicieuse pause !

Délicieuse pause !

Mais les personnes qui nous accueillent pour les dégustations nous mettent en garde contre une tempête qui doit arriver le soir-même. Difficile de savoir quelle peut être l’ampleur réelle de cette « storm », mais nous renonçons à dormir tout près de la côte pour rentrer un peu à l’intérieur des terres. Nous plaisantons avec nos voisins et leur demandons s’ils ont des infos. Ils nous regardent comme si nous débarquions de la lune: « c’est le cyclone Lusi!« .

Ah oui quand même! Tu parles d’une tempête! Nous nous écartons des arbres et nous apprêtons à passer une nuit agitée. Mais là encore, difficile de savoir: j’ai entendu la gardienne du camp dire que le plus gros arriverait dans la journée du lendemain. Pas de connexion ici, il faudra donc attendre pour voir…

Finalement la nuit passe sans incident. Le van est secoué à quelques reprises, mais nous avons connu bien pire sur le Taranaki. Le cyclone se fait-il attendre?

Au matin la gardienne nous affirme que le cyclone est passé, beaucoup moins fort que prévu. Le ciel se dégage par endroits, on est presque déçus après la pression mise la veille! Nous redescendons en ville afin de trouver une connexion Internet. Le privilège du van: on se gare à côté du point WiFi et on a internet dans son salon!

C’est finalement là que nous essuierons le pire de la tempête. Le vent rabat une pluie diluvienne presque à l’horizontale par moments, tandis que nous sommes bien à l’abri dans notre carrosse, occupés à notre back-office. La météo en ligne nous promet une amélioration nette pour 22h. Voilà qui laisse le temps d’aller explorer un autre volet de la gastronomie locale: la bière artisanale. Nous faisons donc un arrêt à la « Free House » qui sert de multiples bières locales à la pression, dans une ambiance familiale (surprenant!) et chaleureuse.

Le soir nous trouve dans un freedom-camping (camping gratuit) rural, détrempé mais abrité. Et la pluie cesse effectivement sur les coups de 22h. Le cyclone est passé, il ne reste plus qu’à attendre que tout cela sèche, avant de repartir à l’aventure!

Un impressionnant plateau de dégustation!

Un impressionnant plateau de dégustation!

Et pourquoi ne pas attendre, justement, en explorant une autre spécialité de la région ? De nombreuses brasseries artisanales sont établies dans cette région où pousse le houblon. A la brasserie « Bays », Paul répond à toutes nos questions avec une forte passion pour son métier. Puis nous dégustons un panel des bières de cette brasserie attablés dehors. A quand le prochain cyclone ?

Détail marrant... On peut venir remplir ses bouteilles en plastique à la brasserie pour un prix modique... Les quantités prévues montent jusqu'à 50L !

Détail marrant… On peut venir remplir ses bouteilles en plastique à la brasserie pour un prix modique… Les quantités prévues montent jusqu’à 50L !

4 Comments

  • jean-claude
    31/03/2014 at 10:30 · Répondre

    Et alors, vous avez goûté toutes les bières du plateau ?
    On dirait qu’il y a peu de mousse, peut-être la tempête ?

    Le ciel rouge magnifique !!!
    Profitez en bien
    Bises
    Jean-Claude

  • thomas
    29/03/2014 at 20:24 · Répondre

    Verdict sur le vin ? 🙂

    • stephpiou Author
      10/04/2014 at 00:13 · Répondre

      Ça se boit 😉
      On a découvert un « Ica Riesling » délicieux pour l’apéro, je ne connaissais pas le principe de la vendange de raison gelé. Enfin ici ils se contentent de congeler les raisins après récolte, c’est moins épique…

  • Lucie
    29/03/2014 at 12:39 · Répondre

    ça a du bon aussi les tempêtes 😉
    Profitez-bien et merci pour vos récits.
    Lucie


Leave a Comment Des remarques ou commentaires ? N'hésitez pas !!